La remontée des taux obligataires a donné un coup aux titres à dividendes. Faut-il en profiter pour investir dans ces titres? Le journaliste André Dubuc examine la question dans La Presse.

Comme l’article le souligne, les rendements des titres à dividendes peuvent être alléchants, mais il peut s’agir d’un piège pour l’investisseur. C’est exactement ce que soulignaient des gestionnaires de portefeuilles et associés de Medici dans une vidéo récente.

L’un deux, Yannick Clérouin, a noté que «le dividende, c’est un élément de l’équation. C’est une façon de redistribuer la richesse, mais un investisseur doit considérer le rendement total que l’entreprise peut procurer, pas juste le dividende».

Il poursuit : «Les entreprises qui versent des dividendes élevés, du secteur des télécommunications, du secteur de l’énergie, des banques, ce sont des entreprises qui sont parvenues à maturité et qui ne trouvent pas de nouvelles occasions de croissance pour réinvestir le capital à des rendements élevés. Chez Medici, on privilégie les entreprises qui ont la capacité de réinvestir leurs bénéfices à des taux de rendement élevé.»

Consultez l’article complet de La Presse.

Capsules vidéo 31 mai 2024

GDI : des raisons d’être optimiste, malgré le recul en Bourse

Capsules vidéo 24 mai 2024

L’ingrédient sous-estimé du succès d’une entreprise… et de l’investisseur

Medici dans les médias 22 mai 2024

Medici explique le fort potentiel de Lumine Group dans Les Affaires

Capsules vidéo 15 mai 2024

La crise bancaire aux États-Unis, un an plus tard

Capsules vidéo 10 mai 2024

Medici à l’assemblée annuelle de Warren Buffett : l’influence durable de Charlie Munger imprègne l’événement

Capsules vidéo 2 mai 2024

Fonds communs : pourquoi la majorité ne bat pas le marché

Capsules vidéo 26 avril 2024

La gouvernance : l’angle mort de l’investissement

Medici dans les médias 19 avril 2024

Le livre que vient de publier Carl Simard, cofondateur de Medici, attire l’attention de La Presse et du Devoir

Restez connecté à l'actualité.