Développement

FAQ (Foire aux questions): Covid-19 et la Bourse

FAQ (Foire aux questions): Covid-19 et la Bourse
20 mars 2020

Dans le contexte des évènements liés à la COVID-19 et à la volatilité importante observée sur les marchés boursiers récemment, l’équipe Medici met à votre disposition la foire aux questions (FAQ) ci-dessous.

La démarche vise à communiquer le plus efficacement possible les principales questions que certains d’entre vous ont posées à nos gestionnaires au cours des derniers jours.

Elle est également téléchargeable en entier sous fichier PDF.

•••

•••

 

Pourquoi ne pas tout vendre aujourd’hui et racheter plus tard?

Il est extrêmement difficile de synchroniser le marché. Pour bien y arriver, il faut savoir prévoir la baisse et prévoir la hausse, deux évènements forts peu probables. Lors de la crise financière en 2008-2009, les cours boursiers s’étaient déjà redressés de façon importante alors que les résultats des entreprises continuaient d’être sous pression. Si nous analysons de plus près l’histoire des paniques en bourse, on constate que liquider aujourd’hui le portefeuille serait en fait la meilleure manière de réaliser une perte permanente de capital, sans même profiter de la reprise.

Comme nous l’avons toujours mentionné, nous pensons qu’en dépit de cette volatilité, investir dans un portefeuille de sociétés exemplaires économiquement permet d’obtenir des rendements supérieurs au marché à long terme. Nous passons donc beaucoup plus de temps à déterminer quels titres détenir plutôt que de chercher à synchroniser les marchés.

•••

 

Les entreprises que nous détenons en portefeuille sont-elles assez solides pour résister au choc qu’amène la COVID-19?

La majorité des sociétés que vous détenez en portefeuille sont dotées d’un excellent bilan. Plusieurs entreprises n’ont tout simplement aucune dette. La plupart ont également beaucoup de liquidités, se comptant parfois à coup de milliards de dollars. Vous devinerez que les sociétés qui n’ont pas de dette font rarement faillite.

Vos sociétés sont pour la plupart résilientes, car elles misent sur des revenus récurrents et sont organisées de manière à gagner des parts de marchés dans les moments difficiles.

Vous ne détenez aucune action de société minière, pétrolière ou biopharmaceutique qui représente les entreprises souvent les plus malmenées lorsque l’économie se resserre.

Le portefeuille ne contient pas non plus d’actions d’entreprises déficitaires, de produits dérivés ou de titres complexes tels que les «subprimes», popularisés lors de la crise financière de 2008-2009.

Bref, armés d’un tel portefeuille, nous demeurons convaincus que toutes les dispositions sont en place pour faire mieux que les marchés à long terme conformément à notre historique ces 11 dernières années.

•••

 

Que fait l’équipe Medici dans le contexte actuel?

Notre équipe est actuellement dédiée à deux tâches :

• Assurer votre bien-être financier
• Suivre de près les titres détenus en portefeuille

Une équipe de gestionnaires s’assure de poursuivre le cycle normal de revues annuelles de portefeuille avec la clientèle. En plus, cette équipe prévoit à l’horaire beaucoup de temps libres pour prendre vos appels et répondre à vos préoccupations. Rappelons que nous travaillons depuis plusieurs années à évaluer votre capacité et votre tolérance aux risques et à la volatilité. C’est dans une période comme celle vécue actuellement qu’avoir déjà sous la main une évaluation personnalisée de votre situation devient critique. C’est ce qui nous assure que vous détenez la bonne répartition d’actifs avant la venue d’un recul de marché important.

Une autre partie de l’équipe exerce un suivi minutieux de tous les titres détenus en portefeuille. Ceci signifie plus particulièrement, au cours des derniers jours, de déterminer les meilleures occasions d’achats ou de vente parmi tous les titres que nous suivons. À cela s’ajoute la lecture de tous les rapports publiés par les entreprises, en écoutant notamment les téléconférences, en révisant les états financiers et en organisant des appels avec les dirigeants de nos entreprises pour obtenir des précisions. Évidemment, l’ensemble de ces travaux est mis à l’écrit et communiqué rapidement à tous les membres de l’équipe afin d’offrir, comme toujours, un service à la hauteur de vos attentes.

•••

 

Quelles sont les mesures prises par Medici pour s’assurer de garder un niveau de service adéquat en dépit des mesures de sécurité annoncées par le gouvernement?

Assurer la santé, la sécurité et le bien-être de nos clients et de nos employés est primordial.

Au cours des derniers jours, nous avons indiqué à nos employés de ne pas venir travailler au bureau outre que lorsque cela est absolument nécessaire. Tous les membres de l’équipe sont dotés d’un ordinateur portable et sont en mesure d’accomplir leurs tâches de la maison efficacement. Nous utilisons déjà depuis longtemps des moyens technologiques pour permettre à l’équipe de communiquer à distance et véhiculer les informations pertinentes à l’ensemble du groupe. La pandémie actuelle nous amène à utiliser les mêmes moyens que nous avons toujours utilisés, mais cette fois-ci à plus grande échelle. Tout se passe très bien de ce côté.

Afin de protéger la santé de nos clients et de notre personnel, nous avons temporairement cessé toutes les rencontres en personne à nos bureaux et offrons plutôt le service à distance par vidéoconférence ou appel téléphonique.

•••

 

Qu’est-ce qui explique que les marchés boursiers baissent autant?

Au cours des dernières semaines, deux évènements majeurs et imprévisibles se sont produits.

D’abord, la COVID-19 force les gouvernements à prendre des mesures draconiennes pour diminuer la pression sur les services de santé. Ainsi, les citoyens sont confinés à la maison et ne sortent essentiellement que pour aller travailler ou acheter les premières nécessités. Ce problème ponctuel met temporairement à mal à l’économie et diminue de façon importante et soudaine les revenus de plusieurs entreprises, dont certaines que nous détenons en portefeuille.

Ensuite, le baril de pétrole a connu une chute abrupte passant de 63$ à 24$ US depuis le début de l’année 2020. Bien que nous ne détenions aucun exploitant pétrolier, certaines régions en Amérique du Nord sont fortement malmenées par ce recul. Pensons par exemple à la province de l’Alberta où l’économie dépend beaucoup du secteur énergétique et où la situation était déjà difficile avant ce recul.

Devant ces deux situations qui frappent simultanément, les banques centrales canadiennes et américaines ont réagi promptement et diminué significativement les taux d’intérêt. S’en sont suivi des plans d’aide financière annoncés par les différentes instances gouvernementales.

Ajoutons qu’outre la baisse du marché en fin d’année 2018, les marchés boursiers ont connu une longue ascension qui a pu pousser certaines institutions ou certains investisseurs à s’endetter à l’excès pour investir. Les baisses rapides des différents marchés boursiers les contraignent à vendre contre leur gré au pire moment.

•••

 

En dépit de la forte volatilité, y a-t-il quoi que ce soit de rassurant à l’heure actuelle sur les marchés?

Depuis environ deux semaines, l’équipe Medici trouve plusieurs aubaines et déploie le capital à des prix extrêmement attrayants à long terme.

Nous sommes d’avis que les titres en bourse n’ont pas été déprimés de la sorte depuis la crise financière de 2008-2009. Même des entreprises exemplaires pour lesquelles nous avions perdu espoir de les acheter à bon prix s’offrent maintenant à prix plus que raisonnable.

Malgré la volatilité, les marchés offrent d’excellentes occasions d’investissement. Nous pensons qu’un rendement annuel excédant notre objectif de 10% à 12% avant frais pour un portefeuille d’actions sur une longue période est amplement réalisable dans les conditions de marché actuelles.

•••

 

Qu’est-ce qui arrivera si les marchés boursiers ferment?

La bourse a déjà fermé durant plusieurs jours aux États-Unis lors des attentats du 11 septembre 2001. Cela ne signifie aucunement que les investisseurs y perdent leur argent, ni que les entreprises dont les actions y sont négociées feront faillite. Cela signifie plutôt que pour un certain temps, il est impossible d’échanger les titres de ces entreprises avec d’autres investisseurs.

C’est une pratique qui a été utilisée à quelques reprises dans l’histoire lorsque les marchés étaient instables. Les autorités évaluent que cette mesure peut permettre aux investisseurs de prendre plus de temps pour évaluer la situation plutôt que de se laisser emporter sur le coup des émotions. Elle vient avec le désavantage qu’il devient impossible de vendre pour tirer des liquidités des marchés.

Comme nous nous assurons année après année que la portion déployée en actions dans votre portefeuille est investie dans une perspective à long terme (préférablement pour 5 ans ou plus), nous n’entrevoyons pas qu’une fermeture de quelques jours cause quelque problème que ce soit.

Nous sommes d’avis qu’en cas de fermeture de la bourse, nous sommes tout à fait à l’aise de détenir les sociétés actuelles du portefeuille pour une durée prolongée vu leur performance économique exemplaire, leurs avantages concurrentiels durables et leur gouvernance supérieure à la moyenne. Il n’y a donc aucun souci à avoir de ce côté.

•••

 

Est-ce que je peux tout perdre?

Le portefeuille Medici contient une vingtaine d’actions de sociétés publiques cotées en bourse et présentes parmi un ensemble de secteurs différents. Le portefeuille contient aussi un ensemble de titres à revenu fixe pour ceux dont la situation financière le justifie. Plusieurs entreprises sont elles-mêmes diversifiées et comptent plusieurs divisions en leur sein. Avec une telle diversification, un scénario de perte totale est virtuellement impossible.

•••

 

Qu’est-ce que la crise actuelle provoque comme risques?

En une phrase, elle provoque de l’incertitude chez les investisseurs.

À notre connaissance, dans le monde moderne, c’est la première fois qu’un marché baissier est causé par un virus qui paralyse les consommateurs et les confine à leur domicile.

Il s’agit d’un évènement extraordinaire. Lorsque le virus cessera sa progression, rien de structurel n’empêche réellement le consommateur d’être à nouveau de la partie. Qu’on pense aux restaurants, aux bars, aux évènements culturels et sportifs ou au travail, la vie reprendra éventuellement son cours normal et les activités de certaines des entreprises les plus touchées seront opérantes à nouveau.

L’incertitude vient du fait que nous ignorons combien de temps sera requis pour revenir à la normale. Face à cet inconnu, plusieurs vendent leurs titres massivement et réalisent des pertes importantes. Nous sommes convaincus que paniquer est la pire des stratégies.

Malgré une excellente situation financière, les profits de plusieurs de nos entreprises (et de leurs concurrents) sont à risque de reculer de façon importante pour les prochaines semaines ou mois. Nous croyons que nos entreprises ont une situation financière enviable. Ces dernières sont en excellente posture non seulement pour résister à ce choc, mais aussi pour gagner des parts de marché pendant et après la fin de ce tumulte.

•••

 

Pourquoi la devise canadienne baisse-t-elle par rapport au dollar US?

La chute abrupte du prix du baril de pétrole diminue la valeur du dollar canadien par rapport à celle de nos voisins du sud. Il faut savoir que la demande de pétrole est en baisse en raison de la pandémie. En plus, les pays de l’Arabie Saoudite et la Russie refusent de diminuer leur production. Ces deux éléments font en sorte que l’offre excède fortement la demande, par conséquent, le prix baisse.

Si le prix du baril de pétrole demeure faible pour une durée prolongée, plusieurs de nos entreprises en portefeuille en bénéficieront puisqu’elles consomment le pétrole plutôt que de le produire. Elles jouissent donc d’une baisse des prix. Les consommateurs en bénéficieront également par un budget discrétionnaire en amélioration.

En ces temps de volatilité boursière, et de façon similaire aux chutes précédentes dans l’histoire, la devise américaine est également perçue comme une valeur refuge par les investisseurs, ce qui augmente sa valorisation par rapport aux autres devises et produit un gain de change sur vos titres libellés en dollars américains.

•••

 

Qu’est-ce qui justifie la pression sur les cours boursiers des banques?

Deux éléments récents appliquent une pression importante sur les banques.
Le premier est la chute du prix du baril de pétrole qui pourrait causer une hausse des pertes sur prêts.

Le deuxième est la baisse importante des taux d’intérêt qui met de la pression sur la marge d’intérêt nette des institutions financières. La marge d’intérêt nette, c’est l’écart entre le taux que paie la banque pour collecter des dépôts et le taux qu’elle obtient sur les prêts qu’elle émet. Lorsque cette marge est réduite, les profits des banques tendent à diminuer à court terme.

Il faut cependant mentionner que les banques sont aujourd’hui beaucoup mieux réglementées et plus de deux fois mieux capitalisées que lors de la crise financière de 2008-2009. Ajoutons également que depuis 2015, moment de la première baisse importante du cours du baril de pétrole, les grandes banques ont réduit considérablement leur exposition aux sociétés gazières et pétrolières. Par conséquent, nos analyses indiquent que les deux banques que nous détenons en portefeuille ont les outils pour passer au travers d’une crise.

•••

 

Qu’est-ce qui justifie la pression sur les cours boursiers des restaurateurs et des détaillants?

Partout dans le monde, les détaillants doivent composer avec des heures d’ouverture réduites ou doivent fermer leurs portes temporairement. Cela est nécessaire pour freiner la transmission du COVID-19.

Or, que le commerce soit ouvert ou non, les propriétaires engagent plusieurs dépenses fixes dont un loyer et des employés à rémunérer. Il est par exemple difficile de payer des salaires lorsque les revenus sont limités, voire anémiques. Si les mesures de «distanciation sociale» imposées par les gouvernements perdurent, ces derniers se doivent d’aider les détaillants à faire face à leurs obligations financières.

Dans le contexte, nous sommes d’avis que les entreprises les plus solides, c’est-à-dire celles qui ont un excellent bilan financier et des liquidités, sauront plus aisément affronter cette situation. C’est la raison pour laquelle même dans les périodes les plus favorables, Medici n’a jamais baissé la garde à ce niveau et s’assure de sélectionner des sociétés qui ont les reins solides.

•••

Medici vous remercie pour votre confiance en ces temps plus difficiles. Nos gestionnaires tiennent à vous rappeler qu’ils détiennent les mêmes titres que vous en portefeuille. Nous vivons les mêmes turbulences et sommes tout à fait en mesure de comprendre vos questionnements. Comme toujours, vous pouvez compter sur toute notre équipe pour assurer votre bien être financier et votre quiétude d’esprit durant cette pandémie. N’hésitez pas à contacter nos gestionnaires si vous avez d’autres questions.

 

Vous aimeriez également:    

L’impact de la maladie Covid-19 sur vos placements

 

Gestion de portefeuille stratégique Medici est une firme de gestion privée gérant les avoirs de plus de 400 familles québécoises. Les services d’investissement offerts par Medici sont axés sur la transparence, la responsabilité et des services hautement personnalisés. Votre portefeuille est-il bien géré? Découvrez-le dès maintenant en répondant à toutes les questions de notre boussole boursière!

Les commentaires, analyses et opinions contenus dans ce document ne représentent en aucun cas une recommandation d’achat, de vente ou de conserver et ne devraient pas être interprétés ainsi. Gestion de Portefeuille Stratégique Medici (ci-appelé «Medici») se dégage de toute responsabilité quant à la mise à jour des informations présentées dans ce document. Toute reproduction sans le consentement explicite de Medici est strictement interdite.

 

Bourse
covid-19

Vous aimerez aussi

Laissez-nous vous présenter notre stratégie plus en détail

Découvrez notre savoir-faire