Épargne: si Jean de la Fontaine avait été un grand financier

September 30, 2016

Le lièvre épargne très tôt, mais cesse rapidement. La tortue, elle, commence à mettre de l’argent de côté plus tardivement, mais le fait sans relâche jusqu’à 65 ans. Qui du lièvre ou de la tortue se retrouvera avec le capital le plus important au moment d’arrêter de travailler? Pierre-Olivier Langevin revisite la fable de Jean de La Fontaine afin d’illustrer le puissant effet composé des rendements. Une excellente matière à réflexion à partager aux plus jeunes. Pour en savoir plus, visitez www.gpsmedici.ca

Argent
Bourse
Effet composé
Épargne
Jeune
Lièvre
Rendement
Retraite
Tortue

Vous aimerez aussi

Let us introduce you to our strategy in more detail

Discover our know-how