Rétablissez le cercle vertueux de l’indépendance financière

March 22, 2019 Published by

Le thème de l’indépendance financière fait la manchette de nombreux médias ces temps-ci, moussé par la popularité du mouvement FIRE (Financial Independance, Retire Early), qui fait miroiter la capacité de prendre une retraite hâtive grâce à une épargne musclée. Mais en réalité, peu de gens réussissent vraiment à concrétiser le rêve d’arrêter de travailler à un jeune âge.

Notre expérience nous montre que pour y parvenir, il est nécessaire de briser le cercle vicieux lié à l’épargne pour la retraite et de le transformer en un cercle vertueux de l’indépendance financière. Une des principales observations que nous tirons de l’accompagnement financier de plusieurs centaines de personnes au cours des dix dernières années est qu’épargner pour ses vieux jours est un objectif peu motivant. Nombreux sont ceux qui remettent à plus tard ce qui n’est pas urgent, mais stratégique.

Or, c’est justement ce qui définit l’épargne-retraite : c’est stratégique, mais en même temps loin des priorités et, à la limite, déprimant. Il est plus stimulant de planifier le prochain voyage à Riviera Maya que de mettre de côté l’argent qui servira seulement dans 20 ou 25 ans.

Plutôt que de parler de plans d’épargne pour la retraite, nous encourageons l’objectif d’atteindre l’indépendance financière. Cette proposition résonne non seulement mieux auprès des épargnants, mais elle mise sur un horizon plus rapproché que celui d’épargner pour ses vieux jours.

Le point de départ
Avant toute chose, il est essentiel de retrouver chez ceux qui caressent le rêve d’atteindre la liberté financière une flamme, soit la volonté de briser le statu quo et de passer à l’action. Vous aurez beau avoir les meilleurs plans sur papier, vous n’irez nulle part si vous ne montrez pas la motivation requise pour faire croître votre capital financier.

Lorsque le déclic s’opère, ce qui au départ était perçu comme un sacrifice est considéré peu à peu comme un avantage.

Notre cercle vertueux de l’indépendance financière est composé de trois éléments interdépendants : la destination, la feuille de route et la progression.

Établissez votre destination
L’accroissement de la longévité et les changements sociaux majeurs intervenus ces dernières années, comme la conciliation travail-famille ou la deuxième carrière, exigent de repenser les planifications financières traditionnelles. Si, autrefois, la retraite était la destination ultime de la majorité, elle ne l’est plus pour un nombre croissant d’épargnants.

Pour les uns, la destination choisie sera de prendre une année sabbatique, pour les autres, ce sera de travailler à temps partiel ou selon l’horaire de leur choix. Enfin, certains souhaiteront franchir le cap du million de dollars à 40 ans ou accumuler le plus de capital possible à léguer à leurs enfants de leur vivant. Peu importe la destination visée, vous devez la visualiser de façon concrète. Celle-ci peut par ailleurs changer en cours de route sans défaire le cercle vertueux en place.

C’est justement ce qui s’est produit avec une cliente il y a quelques années. Alors âgée de 43 ans, elle nous a fait part de son projet de prendre une année sabbatique à ses 50 ans. Elle désirait prendre un temps d’arrêt pour voyager et réfléchir à la deuxième phase de sa vie professionnelle. Son objectif était pour le moins ambitieux : accumuler 1 M$ en sept ans, ce qui représente une épargne annuelle de 57 000 $. Non seulement devait-elle mettre les bouchées doubles pour épargner cette somme, mais elle devait comprendre l’importance du rendement dans l’équation. Cela impliquait d’accepter une répartition à 100 % en actions afin d’accroître le rendement espéré.

Résultat : elle a atteint la destination désirée plus rapidement qu’anticipé en épargnant davantage que prévu, mais en profitant d’une séquence de rendements favorable de 13 % par année en moyenne sur la période.

Même si vous ne vous lancez pas vers votre destination avec le même capital et une aussi grande capacité d’épargne, les résultats seront tout aussi probants en maintenant une discipline comparable.

Suivez une feuille de route
Pour arriver à destination, il est impératif de suivre une feuille de route. Il y a, selon nous, trois leviers qui permettent de constituer l’itinéraire.

Le premier levier sur lequel vous avez du contrôle est l’effort que vous consentez. Vous pouvez commencer selon vos moyens financiers du moment, mais priorisez l’épargne au fur et à mesure que votre situation financière s’améliore ou que vous dégagez de meilleurs revenus.

Le temps est votre deuxième allié. Plus tôt vous commencez à mettre de l’argent au travail, plus vous profiterez de la magie des rendements composés, et moins vous serez forcé de jouer du hockey de rattrapage après la quarantaine. Gardez en tête que pour atteindre 1 M$ à 60 ans avec un rendement de 7 % par année, celui qui débute à 20 ans devra épargner 5 000 $ par année. Celui qui commence à 40 ans devra plutôt accumuler 25 000 $ par année pour atteindre le même objectif.

Le troisième levier repose sur le rendement. Il est bien entendu impossible d’anticiper la séquence des rendements et, surtout, futile d’essayer de le faire. En revanche, vous pouvez chercher à maximiser votre rendement à long terme en demeurant toujours investi, en choisissant un professionnel financier qui a fait ses preuves et en minimisant les frais de gestion.

Mesurez votre progression
Vous ne serez jamais en mesure de déterminer si vous êtes en bonne voie d’atteindre la destination visée si vous ne mesurez pas votre progression.

Si vous réussissez à obtenir un rendement supérieur aux marchés sur un horizon à long terme, vous atteindrez votre destination plus rapidement.

Voilà pourquoi le rapport de rendement est un outil crucial pour évaluer le chemin parcouru. Ce rapport vous permettra de mesurer votre progression annuelle et d’évaluer si votre gestionnaire de portefeuille vous en donne pour votre argent.

Vous pourrez ainsi comparer la performance de votre portefeuille à celui du marché grâce à un barème de comparaison. Le barème doit refléter le mieux possible la composition de votre portefeuille (actions canadiennes, américaines, mondiales, etc.).

L’idée derrière l’indépendance financière n’est pas de vendre une recette miracle. Elle se veut plutôt un facteur de motivation qui vous aidera à franchir un point de bascule où le capital devient autosuffisant. Les rendements composés prendront à ce moment le relais de l’épargne accumulée et vous permettront de mettre le cap là où vous le désirez.

Vous aimeriez peut-être lire également: Ce rapport qui pourrait être décisif pour votre avenir financier

Texte écrit par Yannick Clérouin, conseiller chez Gestion de portefeuille stratégique cehz Medici, et Karine Turcotte, gestionnaire de portefeuille chez GPS Medici.

Gestion de portefeuille stratégique Medici est une firme de gestion privée gérant les avoirs de plus de 400 familles québécoises. Les services d’investissement offerts par Medici sont axés sur la transparence, la responsabilité et des services hautement personnalisés. Les épargnants et investisseurs qui souhaitent ne rien manquer des actualités de Medici sont invités à s’abonner à l’infolettre Medici

Les commentaires, analyses et opinions contenus dans ce document ne représentent en aucun cas une recommandation d’achat, de vente ou de conserver et ne devraient pas être interprétés ainsi. Gestion de Portefeuille Stratégique Medici (ci-appelé «Medici») se dégage de toute responsabilité quant à la mise à jour des informations présentées dans ce document. Toute reproduction sans le consentement explicite de Medici est strictement interdit.

Épargne
Investir
Retraite

Vous aimerez aussi

Let us introduce you to our strategy in more detail

Discover our know-how